proposition de sécu sur les barres

Discussion de comptoir entre amis.

Modérateurs : Aventout, lionel

Avatar de l’utilisateur
cri.cri
+ 2000 post !!!
+ 2000 post !!!
Messages : 2815
Enregistré le : dim. 2 oct. 2005 12:49

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar cri.cri » dim. 30 déc. 2018 08:54

Francois 1962 a écrit :
cri.cri a écrit :Tant qu'à lever l'aile d'une main , certain conseille de ne pas hooker et de tenir le chicken de l'autre , mais en ayant mis le leash d'aile , en cas de problème , tu le laches , le soucis c'est que je n'ai plus de crochet , ce qui m'obligerai à reposer l'aile sur l'oreille pour ouvrir le chicken pour me hooker , tant dans du vent régulier en dessous de 25 kn , je le sent , autant au dessus surtout si le vent est rafaleux , je le sent moyen .


C est vrai que cette idée est intéressante à priori.
Dans les faits je ne vois pas trop la différence de tenir d une main son chicken ou de l avoir posée sur le largueur...
Parce que avant de se faire arracher, il y a tjrs le temps de larguer ( une milliseconde suffit) ....
Et ensuite, il faut se concentrer pour mettre le chicken et le tchouch dans le crochet , donc il y a à ce moment aussi un risque non négligeable ( moins si on est déjà dans l eau )


Comme dit plus haut , le temps de réaction et le fait que si ca se passe mal , tu n'auras pas forcement le réflexe de larguer mais plutôt celui de t'accrocher à ta barre , dans le cas ou tu tiens le chicken , si tu n'as pas le réflexe de le lacher , sur une très grosse traction , il te sera arracher de la main .

Publicité
damien du quebec
Novice
Novice
Messages : 57
Enregistré le : mar. 1 janv. 2013 01:37

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar damien du quebec » dim. 30 déc. 2018 14:49

Il est vrai que j'ai déjà crié sur quelqu un qui se faisait traîner sur la plage de libérer, pas toujours facile de réagir qd on libère pas souvent.
Cela n'a rien avoir, mais avant chaque session, j'actionne mon système de sécurité, pour être sûr de ce dernier.
Deuxième point, sur ma barre core, le système de sécurité s'actionne en tournant droite ou gauche, pas besoin de vos er en poussant, ont ils réaliser quelque chose de très bien, ou au contraire de bien plus mêlant.
Je dois dire que sur la plage à essayer je préfère bcp mieux cela.

Avatar de l’utilisateur
ricolerouquin
+ 2000 post !!!
+ 2000 post !!!
Messages : 2762
Enregistré le : mar. 25 mai 2010 19:53

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar ricolerouquin » jeu. 3 janv. 2019 11:29

Discussion intéressante !

Petit préalable nécessaire à ce long message, je suis un peu tendu sur ce sujet en cette fin d'année, non seulement par les 2 décès coup sur coup, mais aussi par l'accident d'un bon pote qui aurait très bien pu se terminer de façon aussi dramatique et qui est toujours en convalescence depuis près de 2 mois.

Je vais un peu mettre les pieds dans le plat en pointant deux responsabilités qui ont un peu trop tendance à être dédouanées et à se dédouaner sur ces questions : les constructeurs et les méthodes d'enseignement du kite.

On a toujours tendance à dire qu'un accident est le fruit de plusieurs facteurs qui additionnés déclenchent un accident. C'est vrai, et c'est souvent lié à des conditions de vent capricieuses, un spot pas assez dégagé sous le vent, mais aussi à un problème de connexion, de casse de matériel et/ou de mauvais réflexe. Si on pouvait déjà éliminer les 3 derniers facteurs de l'addition je suis persuadé qu'on éviterait beaucoup d'accidents.

De mon point de vue les constructeurs doivent impérativement engager beaucoup plus de recherche et développement sur la question de la sécu. Le nombre d'accidents cette année n'est pas admissible. Dans la mesure où il ne se passe vraiment pas grand-chose en terme d'évolution technique concernant la sécu depuis au moins 10 ans, je considère que leur responsabilité n'est pas négligeable. L'accident de mon pote c'est au départ une casse de la préligne d'avant sur une barre Fone 2015. Cette préligne est la même que les deux avant qui partent du Y... Pas une section supérieure, on est sur le même millimétrage pour une ligne qui encaisse donc toute la traction des deux avants à elle seule. C'est complètement déconnant et à mon sens inadmissible. Je parle de cette barre et de cette marque mais il y en a un paquet qui sont montées comme ça ! Des accidents à cause de catapultage au décollage sans que ça largue automatiquement, je ne suis pas ingénieur, je n'ai pas de solution, mais c'est inacceptable que les constructeurs n'y apportent pas d'autre réponse que celles existantes. J'ai tout de même lu sur des forums des réponses de constructeurs expliquant que le largage devait être déclenché de manière exceptionnelle et que bien souvent il était fait alors que ça n'est pas nécessaire par manque d'expérience... Je pense exactement le contraire, si les gens larguaient plus facilement et plus instinctivement il y aurait moins d'accidents. Cela me semble absolument évident et ce type de réponse me laisse penser qu'on n'est pas sorti de l'ornière...
Alors messieurs les constructeurs, vous vous démerdez comme vous voulez, mais à l'avenir, une barre doit :
- pouvoir se connecter à l'aile sans qu'aucune erreur de connexion ne soit possible (cela devant inclure l'impossibilité de croiser les lignes avants et arrières également) ;
- larguer sous charge sur les phases à terre (décollage et atterrissage) et ne plus larguer sous charge en navigation (2 systèmes différents ça ne me semble pas insurmontable en terme de R&D) ;
- être reconnectable facilement après largage car c'est indispensable en cas de largage en mer, mais aussi parce que si à chaque fois qu'on largue il faut 15mn de démêlage pour reconnecter ça n'incite pas à larguer et inconsciemment le jour où il faut le faire bah on ne le fait pas... ;
- offrir une construction sérieuse en terme de résistance des lignes en fonction de la charge sur chacune d'elle et un soin beaucoup plus attentif et sérieux sur les coutures des épissures.

Bref il y a du boulot...

Autre responsabilité à pointer sans aucune ambiguïté, l'enseignement du kite. Ces problématiques d'accident au décollage c'est d'abord et avant tout des protocoles de connexion, de décollage qui sont mal appris et donc pas assimilés. Que les dernières victimes soient des kiteurs expérimentés ne dédouane pas du tout les méthodes d'enseignement du kite sur ces questions. Quand on n'a pas appris au départ à mettre en oeuvre un bon protocole de décollage, on n'en prend pas l'habitude et l'aisance aidant on tend naturellement de plus en plus vers une prise d'encore plus mauvaises habitudes. Je pense qu'il serait intéressant de poser la question suivante : combien de fois avez-vous largué durant votre stage d'apprentissage du kite. Si j'en juge par mon expérience personnelle et celle de mon entourage, si ça a été fait une fois c'est déjà beau... On a tous aidé un pote qui sortait de stage, à chaque fois je suis scié par le manque de connaissance élémentaire sur ces questions et même sur la seule connexion des lignes qui est souvent très aléatoire. Ca me semble dingue !

Alors de mon point de vue un bon protocole de décollage (mais ce n'est que le mien) doit impérativement intégrer la question du largage au moindre problème (ce qui implique que l'air de décollage et d'atterrissage doit être dégagée sous le vent).
1- on brieffe clairement l'assistant et idéalement on lui met l'aile dans les mains ;
2- on se positionne jusqu'à la tension des lignes sans s'être hooké, juste la sécu connectée (ne serait-ce que pour être en sécu si l'aile échappe à l'assistant ou s'il la lâche sans attendre le signal) ;
3- une fois les lignes en tension et checkées, on hooke et on finit de se positionner pour mettre l'aile en pression sur l'assistant en gardant une main sur le largueur ;
4- on lui fait un signe clair et on décolle lennnnntement en gardant toujours une main sur le largueur et en évitant d'aller jusqu'au zénith ;
5- on va aussitôt à l'eau.

Si on prend l'habitude de décoller lentement, le jour où l'aile part en vrac comme un missile on largue direct. Il faut que ça devienne un réflexe reptilien à force et pas l'inverse qui consiste à pêcher par excès de confiance et à tenter de rattraper le coup. La seule leçon que je tire de ces accidents au décollage c'est qu'en cas de merde au décollage, la tentative de récupérer le coup avec un coup de barre à plus de chance d'être un facteur aggravant. Je suis persuadé que ce type de protocole permet d'éviter déjà beaucoup d'accident potentiels au décollage. Personnellement, j'ai déjà largué plusieurs fois au décollage parce que quand l'aile à pris l'air un truc ne me plaisait pas. A chaque fois il s'avérait qu'il n'y avait en fait pas de raison, mes connexions étaient bonne, une rafale sans doute. Mais j'espère que si un jour j'ai un vrai problème j'aurai le même réflexe de larguer aussi sec.

Désolé si ce message est long et un peu donneur de leçon, je l'assume. Mais je trouve sincèrement que cette question essentielle des phases à terre (du décollage et de l'atterrissage) n'est pas abordée sérieusement dans l'enseignement du kite et que nous ne mettons vraiment pas assez la pression sur les constructeurs sur leur obligation de nous vendre du matos qui nous permette de kiter en sécurité.

On a un bilan terrible en 2018, il faut qu'en 2019 les choses s'améliorent.
Modifié en dernier par ricolerouquin le jeu. 3 janv. 2019 16:05, modifié 2 fois.

otaket49
rang 6
rang 6
Messages : 400
Enregistré le : mar. 13 oct. 2015 01:01

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar otaket49 » jeu. 3 janv. 2019 14:44

concernant le décollage, je préfère aussi prendre mon temps, je pars souvent 10 min après les autres mais j'ai tout checké sans précipitation
je comprends l'excitation d'aller sur l'eau, le manque de temps parfois, il faut trouver le juste milieu, ce n'est pas comme en surf ou on met la combi, un peu de wax, un peu de crème et hop à l'eau, et la sortie est encore + rapide (pour ça aussi que j'aime bien le surf/paddle :mrgreen: )

concernant la barre, Fone n'a jamais été très bon, tjrs en retard sur plusieurs points
j'ai une barre kite attitude dernier modèle freestyle wave, c'est un bout de bordé choqué de 5mm de diamètre qui va aux lignes avants, c'est pas près de péter
le largueur est bon avec 3 tailles de chicken dispo, il n'y a plus de boule d'arrêt de largage qui pouvait poser pb avant, embouts moussés de barre, les lignes sont top qualité bien costaudes, les pièces sont dispos si souci, en fait j'ai rien à redire, c'est abouti et de qualité pour un prix accessible

elbodeguero
+ 2000 post !!!
+ 2000 post !!!
Messages : 3214
Enregistré le : lun. 25 avr. 2005 14:41

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar elbodeguero » jeu. 3 janv. 2019 16:01

fly62 a écrit :de memoire
fone il y a 10ans avait un system de largage par poussage de la barre.


cabrinha aussi sur ses co2 (mais aussi un dispositif qui permettait de garder sa barre bordée à fond :shock: :shock: )

elbodeguero
+ 2000 post !!!
+ 2000 post !!!
Messages : 3214
Enregistré le : lun. 25 avr. 2005 14:41

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar elbodeguero » jeu. 3 janv. 2019 16:14

Salut rico,

Tu souleves pas mal de choses intéressantes.
Montagne magazine a écrit récemment sur les morts dans les avalanches dont le titre est :
"De la logique du plaisir à la stratégie de l’évitement : résoudre le syndrome de l'expert"

Les conclusions sont très éclairantes sur la situation actuelle et de nombreux points sont à mettre en // avec notre pratique.
je pense qu'il y a pas mal de "clées".

https://www.montagnes-magazine.com/actu ... ome-expert

Avatar de l’utilisateur
ricolerouquin
+ 2000 post !!!
+ 2000 post !!!
Messages : 2762
Enregistré le : mar. 25 mai 2010 19:53

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar ricolerouquin » jeu. 3 janv. 2019 17:02

elbodeguero a écrit :Salut rico,

Tu souleves pas mal de choses intéressantes.
Montagne magazine a écrit récemment sur les morts dans les avalanches dont le titre est :
"De la logique du plaisir à la stratégie de l’évitement : résoudre le syndrome de l'expert"

Les conclusions sont très éclairantes sur la situation actuelle et de nombreux points sont à mettre en // avec notre pratique.
je pense qu'il y a pas mal de "clées".

https://www.montagnes-magazine.com/actu ... ome-expert


Article passionnant et bien écrit qui plus est !!

En effet, pas mal de choses à mettre en lien avec le kite. Notamment sur la perception d'expert et l'illusion de la sécurité du fait de l'expérience ou encore le toujours plus de sensations. Chaque année on voit plus de kiteurs sur l'eau quand les conditions sont autour de 35 noeuds, alors que quand j'ai débuté en 2010 dans ces conditions il n'y avait pas grand-monde à l'eau ou surtout des windsurfeurs. Avec ce côté pas du tout assumé "je suis allé naviguer dans le carton donc je suis un kiteurs expert".

Bon après, mais c'est sans doute (sûrement ?) parce que je connais moins la montagne que la mer, je pense que la mer est plus "lisible" en terme de dangerosité. En montagne il y a parfois un côté roulette russe que je ressens beaucoup moins en mer. J'ai bien plus la trouille sur le moindre petite sortie hors piste en ski que sur mes sessions de kite ou de planche dans les plus grosses conditions que j'ai pu pratiquer.

Si en kite la sécurité est un sujet, en montagne, c'est un enjeux car la prise de risque vital y est quasiment culturelle (d'ailleurs, sinon sur la question de la reconnaissance de l'expertise qui implique d'assumer cette prise de risque pour les experts montagnards, cet aspect n'est pas suffisamment développé dans l'article je trouve)... On peut presque parler de fatalité acceptée. Je ne pense pas qu'en kite on aille naviguer en se disant qu'on risque notre peau. Dans une course en montagne on peut se le dire et y aller quand-même en toute connaissance de cause j'ai l'impression. Une copine kiteuse d'origine brestoise, amoureuse de montagne, a fait l'ascension du Mont Blanc au mois de septembre. Sur un passage d'un couloir vers l'arête du Goûter (secteur vraiment chaud en terme de dangerosité), les pierres dévalaient ponctuellement en travers du "sentier", son guide lui a dit de courir en croisant les doigts pour que ça ne dégringole pas à ce moment-là. On n'est pas dans la même gestion du danger à mon avis. D'ailleurs, 39 morts en 2018 sur le Massif du Mont Blanc, ça fait froid dans le dos...

Avatar de l’utilisateur
cri.cri
+ 2000 post !!!
+ 2000 post !!!
Messages : 2815
Enregistré le : dim. 2 oct. 2005 12:49

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar cri.cri » jeu. 3 janv. 2019 19:44

Juste un exemple , en 2004 , lors de mon stage , 1 jour et demi en salle consacré à la météo , la sécu , ect , et à l'époque on avait pas de détrompeur avant/arrière n'y de largueur normé , ce que j'en ai vraiment retenu et que j'applique toujours : dans le doute abstient toi , en autre quand tu n'es pas dans un environnement propice au décollage ( La règle des trois longueurs de ligne sous le vent entre autre ) . Malgré cela , et en étant de naturel prudent , j'ai échappé de peu 2 ou 3 fois à des accidents qui auraient pu etre dramatique , après c'est le facteur chance qui a joué et que je m'en suis sorti sans blessure grave .

Avatar de l’utilisateur
SYL 44
rang 6
rang 6
Messages : 354
Enregistré le : mer. 26 janv. 2005 09:38

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar SYL 44 » jeu. 10 janv. 2019 11:19

Sur le "syndrome de l'expert" :

J'abonde à 100% dans ce sens. La preuve récente : très choqué comme toi Rico par le décès de Kerhilio auquel j'ai assisté en direct, j'ai posté sur Facebook pour la première fois de ma vie, sur le site de l'asso de La Baule, j'ai ressenti ce besoin de partager mon expérience et mon point de vue ce jour là. Car j'ai souvent entendu ce discours naïf, prétentieux, idiot, chacun jugera, qui tend à démontrer que l'expert du kite (ou de la montagne) est à l'abri de tout danger.
J'ai pourtant expliqué exactement l'inverse dans mon message, en répétant que l'accidenté était ce fameux "expert" du kite dont on parle ici, et pas un débutant qui aurait fait une erreur de taille d'aile ou de manipulation. J'ai pensé mon message assez clair... et pourtant. Plusieurs réponses émanant "d'experts" étaient à mon avis à côté de la plaque, pointant du doigt les débutants, les écoles de kite...
Je suis désolé mais la majorité des comportements dangereux que j'ai pu observer dans le secteur sont souvent des comportements d'experts (décollage seul face au remblai par 30 nœuds à 3m du mur, saut à 10m au milieu de la foule de surfers, kiters, windsurfers...etc). Certes, pas d'accident grave à déplorer pour le moment, je pense que c'est juste un miracle. Malheureusement ça risque de ne pas durer...
Il y a évidemment également des comportements dangereux et surprenants de certains débutants, j'en ai constaté aussi c'est clair.

Comme quoi la pédagogie n'est jamais terminée. Stop à l'excès de confiance, revenons aux fondamentaux, soyons humbles et prudents, à n'importe quel âge et n'importe quel degré d'expérience.

pura-vida
Rang 1000+
Rang 1000+
Messages : 1854
Enregistré le : ven. 29 oct. 2004 23:59

Re: proposition de sécu sur les barres

Messagepar pura-vida » jeu. 10 janv. 2019 13:32

Entièrement d'accord SYL 44 avec toi, la sécurité est une attention de tout les instants, sans compter qu'un débutant qui en faisant une connerie se prend une méchante gamelle, abandonment l'activité définitivement 9 fois sur 10. Donc selection naturelle, il ne reste plus que des imprudents jusque là chanceux, des casse-cous en quête d'une n-ième punissions et des prudents en attente que le chat noir croise leur chemin.

Correction, j'oubliais un 4ème type de rider: Le modèle à tendance CRI², puisque celui-ci travaille sur les annales de l'accidentologie en essayant de répertorier toutes les formes de galère avec test à l'appuie. Car mon cher CRI x CRI depuis que j'ai le plaisir de te lire, il t'en ai arrivé des pbs. tu dois être le cauchemar de ton agent d'assurance, l'équivalent de Jeanne Calmant pour le viager.


Retourner vers « Le bar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

flysurf.com : le forum

Depuis plus de 20 ans le plus important forum dédié à la glisse