Que pensez vous nombres d'écoles sur le littoral Languedoc-R

Discussion de comptoir entre amis.

Modérateurs : Aventout, lionel

Kenny H
petit nouveau
petit nouveau
Messages : 1
Enregistré le : dim. 6 nov. 2011 17:26

Que pensez vous nombres d'écoles sur le littoral Languedoc-R

Messagepar Kenny H » ven. 3 oct. 2014 23:25

Je prépare un projet de création d'une école de kitesurf en Languedoc-Roussillon, sur la commune du Grau du roi:

-Que pensez vous d'une école en plus, sur la commune du Grau du Roi?

-Quels éléments vous ferez choisir une école plutôt qu'une autre?

-A votre avis, à l'heure actuel et pour les 15 prochaines années, y aurait il assez de demandes de cours par rapport aux offres?

-Qu'aimeriez vous que l'on vous y enseigne? autre que les bases de la discipline.
(Freestyle, strapless, foil, kiteskate, mountainboard, buggy....)

Merci d'avance, aux réponses futures!
Cordialement;
Bon vent!!!

Kenny

Publicité
CoxiBrown
Régulier
Régulier
Messages : 124
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 23:34

expérience

Messagepar CoxiBrown » sam. 4 oct. 2014 11:58

Bonjour,
Je ne pourrais pas répondre à toutes tes questions car je ne connais pas cette région mais juste pour faire partager mon expérience. Je ne parle donc que d'une école et je ne sais pas comment fonctionne les autres, il y a d'ailleurs peut être des stages UCPA ou autre qui correspondent à ce que j'aurais souhaité avoir pour mes premiers cours.
Lorsque j'ai fait mon premier stage de 3 jours en charente maritime il y a deux ans, j'ai été assez surpris par la manière d'aborder ce sport. En effet le but était plutôt de faire plaisir aux curieux en leur faisant très rapidement découvrir la glisse après un waterstart au détriment de toutes explications sur la sécurité, les bases de la fenêtre de vol etc... Je crois qu'il pourrait être agréable de voir des écoles ou l'on essaie un peu de savoir quelles sont les motivations de la personne qui vient prendre des cours. Si c'est juste pour découvrir l'activité ou si le but est clairement d'être autonome rapidement. Je pense que ça ferait gagner du temps pour la progression future de l'élève, il passera plus de temps avant d' aller sur l'eau et tirer ses premiers bords mais il connaitra parfaitement son matériel et les galères de bases. Je pense que ça implique aussi une autre forme d'enseignement et que la base de 3h30 par jour à 100e (en moyenne), c'est un peu exagéré niveau tarif. Peut être que les cours pourrait se dérouler sur la journée avec une partie théorique et une partie pratique, c'est scolaire, c'est chiant mais c'est du temps de gagné pour la plupart des gens qui viennent prendre leur premier cour en étant déjà passionné.
Bonne continuation!
Co

gab.
Régulier
Régulier
Messages : 149
Enregistré le : ven. 27 mars 2009 07:55

Messagepar gab. » sam. 4 oct. 2014 12:54

Concernant le "marché" stage de kite sur le grau, il me semble qu'il n'est pas encore saturé, car tout les été, les ecoles du coin sont full...
Une vrai étude de marché est quand même nécessaire...


Mais le problème majeur, peut à mon sens venir de la saturation du spot d'apprentissage en été qu'est l'espiguette...
Car la baie d'aigue-morte étant interdite de pratique dans la zone des 300m, les spots restant entre portK et maguelone, sont : l'espiguette, le grand travers (pas adapaté aux débutants) et la plage de villeneuve les maguelones...

Au depart du grau et accessible en bateau pneumatique, l'espiguette est la seule vrai zone d'apprentissage...
ET à l'heure actuel il peut y avoir sur la zone l'après midi, plusieurs groupe de l'UCPA, idem pour club30kite, 1 gp Hibiskite, et 1 gp kiteandflex.
A ça tu rajoutes les kiteux autonomes et la miriade de bateaux....

Ca commence à devenir tendu pour apprendre le waterstart en vent On au départ de la plage.
Après il reste la depose au large.... mais pas toujours simple à mettre en place.

haberago75
rang 5
rang 5
Messages : 272
Enregistré le : mer. 3 sept. 2014 13:00

Messagepar haberago75 » sam. 4 oct. 2014 13:28

bonjour,

je ne connais pas le secteur du Grau du Roi.
Pour ma part je pratique un peu à L'Almanarre, en Normandie et dans le Nord mais principalement en Espagne.
Je pense qu'il y a un fort potentiel économique autour du kitesurf qui me paraît sous exploité en France comparativement à certains spoten Espagne.
La plupart des écoles Française que je vois (je ne m'y suis jamais inscrit) sont souvent installées dans un préfabriqué et propose uniquement des cours de kite tous niveaux, l'offre de service y est à ma connaissance inexistante ou très réduite.
Or qu'est ce qu'on peut attendre de plus d'une école de kite : une ambiance, des soirées, des meeting, un endroit ou manger, de la musique, un magasin, la présentation de nouveaux matériels sur la plage. Le problème c'est que les administrations territoriales n'aident pas le développement de telles structures au motif qu'il faut préserver la zone littorale. Bien que le motif est tout à fait légitime, il reste néanmoins excessif ; développement économique et protection de la nature ne sont pas antagonistes.
Je navigue principalement au Nord de Cartagena, mon home spot se trouve à LOS NAREJOS. Je t'invite à consulter le site du spot : dans google tape SPINOSA KITESURF ; il existe également un compte facebook. Il y a une véritable ambiance KITESURF, l'école, un bar, un resto, de la musique, des compét. amicales, des show avec grand écran (l'été principalement) , un magasin, des professionnels invités de temps en temps...bref une véritable ambiance qui donne envie de revenir...et le site n'est pas particulièrement pollué, les gens sont des habitués, ils n'ont pas envie que leur plage soit dégueulasse et encore moins les gens qui vivent de cette activité.
J'espère que ça te donnera des îdées et que ça permettra d'ouvrir les yeux sur le potentiel économique sur les biens et services dérivés du kitesurf qui n'est pas incompatible avec la protection de la nature en général et du littoral en particulier.
Le kitesurf c'est pas seulement apprendre à sauter sur une planche, c'est aussi échanger, faire venir des spectateurs, organiser des championnats, des show, des après midi festives (ou en soirée).
S'il y a trop de club de kite au Grau, les moins compétitifs commercialement disparaîtront, ce qui ne veut pas dire le dernier arrivé....Il faut proposer plus que les autres (je sais c'est facile à dire :D )

Vincent

gab.
Régulier
Régulier
Messages : 149
Enregistré le : ven. 27 mars 2009 07:55

Messagepar gab. » sam. 4 oct. 2014 14:30

la Situation actuel est la suivante :

La seule zone de pratique du kitesurf au départ des plages autorisé du 15 avril au 15 octobre est l'espiguette entre les panneaux de signalisation (cet zone est aussi partagé avec des familles et des plaisanciers.... en grand nombre les we du printemps et vacances scolaires Juillet/Aout)

"Engins aériens L’usage des engins ou le gonflage de voile effectué en plage, dans le but d’une mise à l’eau pour la pratique des sports aérotractés, est interdit du 15 avril au 15 octobre sur toutes les plages sauf dans le secteur balisé de la plage de l’Espiguette entre les concessions 24 et 25 et dans le respect du circuit délimité pour les promenades à cheval.
guide des usages des plages 2013 de la ville du grau du roi : http://cities.reseaudescommunes.fr/citi ... 8s20sh.pdf


La zone Languedoc Roussillon est avant tout l'été une "usine à touriste", et malgré l'entendu du littoral, les plages sont bondées.
C'est une des raisons de l'arreté municipal ci dessus.
La plage de l'espiguette est une immense zone dunaire, ou la surpopulation est moins présente car l'accès un peu moins simple limite cet effet...
Dans le contexte actuel cet espace naturel, ne verra pas, à mon avis, la création d'un "parc d'attraction kitesurf" tel que décrit dans post sur SPINOSA KITESURF.
(En plus pour ma part ça ne me fait absolument pas rêver ton truc... mais ça reste mon simple avis de pratiquant d'activités Physique de pleine nature (APPN) ou plus souvent dénomé "outdoor")




Des négociations avec la mairie (qui vient de changer aux dernières élections sont en cours, pour créer des chenaux d'accès aux 300m sur plusieurs plages de la baie du Grau du roi...
Mais un chenal d'accès ne va pas résoudre la situation pour les écoles.

Avent-tout
rang 7
rang 7
Messages : 595
Enregistré le : mar. 19 juil. 2011 18:26

Messagepar Avent-tout » sam. 4 oct. 2014 15:24

Des négociations avec la mairie (qui vient de changer aux dernières élections sont en cours, pour créer des chenaux d'accès aux 300m sur plusieurs plages de la baie du Grau du roi...
Mais un chenal d'accès ne va pas résoudre la situation pour les écoles.


Il n'est plus nécessaire de créer des chenaux d'accès pour les kites, l'arrêté Premar Med 125/2013 à changer la donne en juillet 2013, on disparait des textes, on est dorénavant assimilé aux autres engins non motorisés dans la bande des 300m. En gros, de partout où partent les planchoux, on peut y partir. Par contre si le maire est obtus le problème reste le même.

Pour les écoles, c'est un autre problème : il leurs faut une AOT avec la mairie, et là l'école se retrouve chez elle en payant un loyer, donc elle verra d'un mauvais oeil les pratiquants lambda squatter sa zone.

yvano
+ 2000 post !!!
+ 2000 post !!!
Messages : 2342
Enregistré le : sam. 3 juil. 2010 12:07

Messagepar yvano » sam. 4 oct. 2014 17:09

Avent-tout a écrit :
Des négociations avec la mairie (qui vient de changer aux dernières élections sont en cours, pour créer des chenaux d'accès aux 300m sur plusieurs plages de la baie du Grau du roi...
Mais un chenal d'accès ne va pas résoudre la situation pour les écoles.


Il n'est plus nécessaire de créer des chenaux d'accès pour les kites, l'arrêté Premar Med 125/2013 à changer la donne en juillet 2013, on disparait des textes, on est dorénavant assimilé aux autres engins non motorisés dans la bande des 300m. En gros, de partout où partent les planchoux, on peut y partir. Par contre si le maire est obtus le problème reste le même.

Pour les écoles, c'est un autre problème : il leurs faut une AOT avec la mairie, et là l'école se retrouve chez elle en payant un loyer, donc elle verra d'un mauvais oeil les pratiquants lambda squatter sa zone.

Sur Cannes les planchoux ont le droit de partir de la plage mais pas nous j'ai demandé au crs qui m'a mît l'amende de 11euro de me sortir le texte et il l'a fait et je l'a eu dans le c. :mrgreen:

gab.
Régulier
Régulier
Messages : 149
Enregistré le : ven. 27 mars 2009 07:55

Messagepar gab. » sam. 4 oct. 2014 17:32

Le problème c'est que la règlementation maritime précise que la navigation dans les 300m doit etre inferieur à 5N...
Cela revient à dire de partir en nage tracté, pour sortir des 300m.... et naviguer au dela...

Pour info l’arrêté premar n°2013-125 :
https://www.premar-mediterranee.gouv.fr ... ichier=632

Et un arreté minicipale, si il est légitime peut bien interdire la pratique de la glisse aérotracté au depart d'une plage... ce qui est le cas sur la commune du Grau du roi et surement aussi sur Cannes

Avent-tout
rang 7
rang 7
Messages : 595
Enregistré le : mar. 19 juil. 2011 18:26

Messagepar Avent-tout » sam. 4 oct. 2014 20:00

Tout à fait, on parle bien de création de chenaux spécifiques qui ne sont plus nécessaires, si un maire continue de faire un distinguo par arrêté, c'est son droit, à nous de le contester.
Pour les 5nds dans les 300m, le kite peut y déroger si la demande est formulée dans l'arrêté du plan de balisage. :wink:

haberago75
rang 5
rang 5
Messages : 272
Enregistré le : mer. 3 sept. 2014 13:00

Messagepar haberago75 » sam. 4 oct. 2014 20:48

Beaucoup de municipalités redoutent les accidents de kitesurf qui sont encore trop nombreux. En réponse les Maires ont tendance à opposer une réglementation contraignante en période estival notamment en imposant de passer par les chenaux peu larges afin d'éviter la proximité avec les baigneurs ou les autres pratiquants.
La responsabilité des Maires peut en effet être facilement engagée en matière de sécurité et de prévention.
Actuellement la pratique du kitesurf ne permet pas d'optimiser la sécurité en mer et sur les plages, les petites écoles de kite fleurissent sur le littoral mais n'ont pas les moyens d'apporter des réponses locales et efficaces à la sécurité des pratiquants.
Actuellement la seule réponse à la sécurité et une réponse individuelle basée sur la responsabilité de chacun. C'est évidemment insuffisant et ça ne rassure pas nos élus locaux.
A l'instar d'autres sports il faut apporter une réponse plus globale par la création de zone dédiée à la pratique sans interdire bien évidemment "le hors piste" synonyme de liberté à laquelle nous sommes par nature très attachés.
Cela passe par nos écoles de kite. Il ne sert à rien de multiplier les petites entités dispersées sur le littoral. Tout en appréciant évidemment la liberté qu'offre le hors piste quand je vais au large j'apprécie aussi la sécurité qu'apporte un grand centre de kitesurf comme le SPINOSA en Espagne évoqué tout à l'heure qui apporte la sécurité d'un kiteparc sur un chenal de plus de 800M de long ce qui ne t'empêche pas de t'affranchir du parc et de partir à l'aventure ou tu veux. La présence d'animations permet d'attirer un grand nombre de personnes; du simple curieux aux spectateurs, du pratiquant qui sort d'un stage d'initiation de 3 jours et qui souhaite pratiquer dans les meilleurs conditions de sécurité, les petites compétitions amicales des enfants de 10 à 15 ans sous le regard des parents qui ne seront pas obligés de prendre des jumelles pour observer leurs progénitures évoluer à plus de 300m de la plage...pour respecter l'arrêté d'un Maire!
OUI je suis favorable aux KITEPARC et autres KITEWAKEPARC qui ne sont pas des parcs d'attractions ou des trucs ou des machins comme certains le pensent de manière très caricatural mais permettent de compléter une offre de kitesurf insuffisante tant sur un plan économique que sécuritaire. J'aime faire du ski hors piste et j'aime aussi me rendre sur les pistes, profiter d'un bon vin chaud en admirant les snowboarder évoluer dans un tube. J'aime faire des balades à cheval dans la nature, dans les bois et sur la plage mais j'aime aussi m'entraîner dans un paddock et boire une bière en racontant nos aventures équestres. Pourquoi le kitesurf devrait rester peu structuré et sauvage?
La mise en place d'infrastructures permettra d'apporter une sécurité globale et permettra d'éviter d'engager la responsabilité des Maires en la reportant sur les clubs et leurs animateurs. c'est une des conditions pour le développement de ce sport.
Ces clubs doivent également apporter une animation et attirer par leur dynamisme non seulement des subventions mais aussi et surtout des sponsors ; hors période estivale une économie doit pouvoir continuer autour de cette activité sans être uniquement cantonnée à l'apprentissage qui reste actuellement principalement destinée aux débutants qui sont ensuite lâchés dans la nature et évolue principalement en écoutant les conseils prodigués sur la plage par des kiteurs qui ont eux mêmes appris quasiment tout seul.
Le potentiel d'évolution du kitesurf est à mon sens sensiblement équivalent au ski ou snowboard en montagne, les pratiquant ont sensiblement le même âge : de 10 à 60 ans . C'est dans ce sens que lors de mon précédant message je préconisais avec enthousiasme la création d'infrastructures plus ambitieuses que ce qu'on a l'habitude de voir sur notre littoral français. Tant que la FFVL, les clubs et nous les pratiquants n'apporteront pas de propositions plus global le kitesurf restera un sport d'extrémistes dans l'imaginaire de nos élus et nous continuerons à nous disputer tant sur la légalité des arrêtés municipaux que sur l'irresponsabilité de certains kiteurs notamment à l'Almanarre où on a pu déplorer de nombreux accidents... Au fait je n'ai jamais vu d'accident grave au kiteparc SPINOSA à LOS NAREJOS...
allez j'ai assez parlé, bon vent à tous...

Vincent


Retourner vers « Le bar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité