Gestion de (très) grosses rafales...

Ici on parle technique, tricks, figures...

Modérateurs : lionel, Aventout

g2florette
Novice
Novice
Messages : 37
Enregistré le : mer. 7 oct. 2009 22:08

Gestion de (très) grosses rafales...

Messagepar g2florette » lun. 22 févr. 2016 15:55

Salut à tous,

Comme le death loop déjà discuté par ailleurs, l'autre truc qui fait flipper, c'est la « très grosse rafale »...

Exemple : celle qui a envoyé (et tué...) un kiter sur le toit du centre équestre au Jaï (passage de <20 noeuds à 40 noeuds en quelques secondes) fin 2013, ou plus récemment celle qui a fait faire un vol de 300 mètres à Alicante, heureusement terminé sans trop grosse casse (une jambe cassée et quelques contusions, je crois).

Bref, comment pensez-vous qu'il faille gérer ce genre de situation ?

0. Le cas où le vent monte fort, mais pas instantanément et on se retrouve (vraiment) surtoilé
Mon avis : si on peut encore naviguer sans s'envoler, on se rapproche (un peu) de la plage, on se met en bord de fenêtre, sur l'eau et on attend la main sur le largueur. Si ça ne se calme pas et que ça monte trop, on largue.

1. La cas où l'on voit venir la très grosse rafale ingérable.
Mon avis :
- ne pas rentrer vers la plage, mettre l'aile en bord de fenêtre, sur l'eau et attendre avec la main sur le largueur. Voire larguer en prévention : il vaut sans doute mieux larguer pour rien sur une rafale qu'on aurait pu encaisser que l'inverse.

2. La rafale ingérable qu'on ne voit pas venir
Mon avis : pas d'avis éclairé. Si on est sur l'eau et qu'on s'envole, larguer à l'amerrissage. Si on est sur la plage (ou suffisamment près) et qu'on a fait l'erreur d'avoir l'aile au zétith, qu'on se fait lifter au dessus du dur, tenter de gérer le vol ou « faire ce qu'on peut », c'est un cas où l'on peut difficilement apporter une solution claire et rassurante.

Des infos/avis/remarques/ajouts/corrections ???

À vous le micro,

G.

Publicité
Diez13
+ 2000 post !!!
+ 2000 post !!!
Messages : 5874
Enregistré le : mar. 1 juil. 2008 21:57

Messagepar Diez13 » lun. 22 févr. 2016 23:05

Plusieurs choses oui à ajouter,

La phase TERRE est LA phase à grand risque, à risque vitale même, et avant même que la grosse rafale soit présente, la simple rafale peut suffire.
Egalement la phase eau mais avec obstacle sous le vent : rive, rochers, épis, bateau, digue, arbres.

Un décollage hasardeux, des lignes emmêlées, un mec qui vous aide mal à décoller, un décollage auto qui tourne mal, des obstacles juste derrière l'aile ou juste derrière les lignes ..

Trop de gens avec le réflexe je gère jusque au bout du bout en m'accrochant à la barre jusqu'à plus soif ... Mieux vaut larguer trop tôt et pour rien que trop tard en se disant qu on peut récupérer le truc, Seul les mecs qui connaissent parfaitement leur matos et qui ont des milliers d heures de nav peuvent, et encore les plus secure auront larguer avant de se trouver dans une vraie merde.

Maintenant pour en revenir au sujet des GROSSES rafales, Des petites choses par très ordonnées mais je dis comme ça me vient. Je me retrouve souvent à devoir être à la rue en phase terre, voir trainé, pour rejoindre l'eau donc j pense que mes petits conseil et astuce pour celui qui se retrouve contre son gré dans cette situation puisse se souvenir de quelques trucs,

Déjà Règle 1 : Si sous vent il y a des obstacles, --> abandon ou un neurone dédié à une main prêt à sauter sur l'enclenchement du largueur ( et bien évident !! connaitre le déclenchement et la position de son largueur les yeux fermés c'est évident !! )

Règle 2 : on se déplace sur terre avec une aile le plus rasant possible, en effet il y a des phénomènes de gradient de vent qui font que plus il y a d altitude plus il y a de vent, certainement le vent que vous sentez de vos 1.8 m et bien à 20m de haut il y en a un peu plus encore, deuxième avantage à la position aile rasante c'est que vous pouvez faire opposition au rafales ! de votre corps et de son poids plus vos muscles contractés en opposition. Quand je dis rasant c'est une aile à 20 cm du sable donc vraiment rasant, pas un truc encore à 5m non à raz !
De plus quand la rafale sera là l'aile avancera dans la fenêtre vous tirant puis une fois avancée vous aurez un répit tandis et vous aurez plus de facilité à gérer la traction détente l'aile sera plus saine.
Règle 2 bis : D'ailleurs ni trimez pas à fond fond, en générale et ça vaut pour de nombreuse marques modèle des ailes trimées à fond passent de manière moins agréable les claques/molles violentes rapide et soudaines.

Règle 3 : le mieux est de décollé atterrir depuis l'eau si vous pouvez.

Règle 4 : Jamais de leash sur votre planche de merde, si vous vous faites catapulter votre planche va vous revenir pleine tronche c'est du suicide, toute façon si vous avec un niveau a mettre un leash c'est que vous n avez pas le niveau pour sortir sur une plage moyenne haut et encore moins haute.

Règle 5 :Phase mer , même principe, on nav pas trimer à fond, un peu pas trop sinon ça va être violent en barre, désagréable, même chose que sur terre on abaisse l'aile au plus près de l'eau ! Pour les mer principes de vent plus faible au raz de l'eau, pour un meilleur contrôle avec son poids, + ici une résistance que vous exercez de manière très forte en contre grâce à vos cuisses, vos muscles du tronc et la carre de la planche,
Petit conseil, si la claque que vous prenez vous fait prendre une vitesse que vous sentez que vous en perdrez le contrôle, 1 capez à fond avec le regard, exercez un gros contre en enfonçant vos talons, 3 petites astuces perso que je faisais avant et qui marchait bien, plantez votre avant bras avant jusque au coude :mrgreen: dans l'eau derrière vous, ça vous obligera à mettre le corps sur de la remontée au vent max avec regard épaule, et l avant bras dans l eau derrière vous créra une bonne résistance à votre prise de vitesse, essayez vous verrez ;)

Au moment de changer de bord si il y a gros surtoilage prenez votre temps lentement de repasser au zénith faites contre poids limite à remettre le cul dans l eau pour repartir sereinement .

En cas de gros grain que vous voulez poser faite un premier tour vers le bord de plage pour faire signe et trouver quelque un qui vous voit et qui vienne vous aider à poser, une fois trouvé repartez au large, ne l attendez pas près du bord, refaite un bord pour revenir pile à sa hauteur une fois que lui est en place, gardez toujours votre planche TOUJOURS, c'est votre salut dans les grosse rafale car c'est elle qui vous permet de contre le vent, et l'aile qui tire. Même chose toujours avec un neurone dédié pour une mains en réflexe largage au cas ou car vous n être pas à l abris d un mec qui foire la recuP de votre aile ou autre, An ti ci pez .

Si vous respectez ça vous n aurez pas de soucis à vous faire, apprenez à sortir en fonction des conditions, de votre condition, même si les potes sont sur l eau si vous vous ne le sentez pas écoutez vous ne soyez pas frustré vous vous préservez certainement d'un séjour à l'hôpital .
Le fort ça s'apprend au fur et à mesure.
La plus part des cas cités sont dus à une des ces règles enfreintes

Regle j sais plus combien, ah oui évitez la connerie de vous faire tenir par le harnais c'est une belle connerie qui fait que quand la rafale arrive le mec qui conduit l'aile maintenu par l'autre se retrouve avec des appuis devenu imprévisible à cause de la traction du mec qui le tient + l'aile, il y a une perte de repère d'appui et de force de traction ça abouti souvent à de la merde et à l incident.

Bon c'est tout ce qui me vient pour le moment ...

Avatar de l’utilisateur
la grenouille
rang 7
rang 7
Messages : 632
Enregistré le : dim. 11 sept. 2011 17:47

Messagepar la grenouille » ven. 26 févr. 2016 22:19

j en ai eu une l année passé de force 4 A 5 a force 7 , jai commencait a m envoler alors que les ailes encaisse bien mieux qu a l epoque alors j ai directe declencher la secu quand je n etais encore qu a deux metres de haut en train de monter directe
rien de grave mais il faut etre toujours pret a declencher par exemple tu navigue et toutes les ailes au vent se font emporter
alors pas a se poser de question tu declenche ta secu est la pour ca
et tu laisse passer le grain
autre technique : tu t arrete et t assoit dans l eau ,la board en face pour contrer la force du vent en faisant du sur place et l aile soit en haut ou sur le coté si trop fort
et la main sur le declencheur en cas de tres forte rafales
tres souvent ca dure pas longtemps une ou deux minute max
mais j ai deja vu des video ou ca dure longtemps et le mec etait bien emmerder en chausse
, si c est trop long declencher aussi

aussi mefiez vous des orages , tres grosses rafales a leur approches
souvent quand il y en a un qui arrive , on profite des vent juste avant leur arrivé et on stop in extremis , mais que pour les pro ou les bien habitué , les autres deposes leur aile avant ou sont forcé de le faire
.....
dernier truc , je ne navigue que le moins possible dans les vent avant une tempete
et pendant egal danger aussi
le mieux est de la laisser passer et naviguer le lendemain , l a le vent est souvent super et constant , dans la traine suivant la tempete
sauf les grosses tempete ,ou les tempete tropicale plus vicieuse

vincent94
rang 5
rang 5
Messages : 287
Enregistré le : sam. 3 oct. 2015 18:36

Messagepar vincent94 » mar. 1 mars 2016 07:15

bonjour,
+1 pour laisser l'aile basse au raz du sol.

par contre il faut aussi savoir anticiper et regarder de temps en temps derrière son épaule pour voir ce qui arrive dans le ciel : attention aux gros cumulus notamment les cumulus isolés qui annoncent un coup de vent.
je me suis fait surprendre alors que j'étais en 17m avec à peine 14nkt qui est monté directement à environ 25knt...ça fait bizarre, pas de casse heureusement grâce à un gars sur la plage qui a couru vers mon aile. j'aurai pu éviter le risque de surtoilage en regardant ce qui arrivait derrière moi mais non pas vu le gros nuage noir qui arrivait derrière moi :oops:

iratika
Régulier
Régulier
Messages : 108
Enregistré le : lun. 20 juin 2005 00:40

Messagepar iratika » mar. 1 mars 2016 19:31

Impressionnant ! ! :shock: :shock:

eau-sea-bleu
rang 7
rang 7
Messages : 670
Enregistré le : dim. 27 janv. 2013 16:09

Messagepar eau-sea-bleu » mer. 2 mars 2016 03:35

Orix a écrit :Juin 2012 belle journée 15 / 18 kts on est 6 ou 8 à l'eau en 12m² de moyenne, le ciel est bleu, au loin une barre noire fonce sur nous.

On se donne tous l’alerte en 3 minutes c'est sur nous on a tous posé....

On a eu un petit 25 kts propre pendnat la photo.....et 3 ou 4 grosses rafales tournoyantes très très breves, vent imprévisible est tournoyant qui rabattait même sur le sol... à te faire déventer et exploser pleine fenêtre n'importe quelle aile...



:lol:

pour info c'était ou ?

sms-kite
rang 7
rang 7
Messages : 583
Enregistré le : mer. 13 oct. 2004 13:48

Messagepar sms-kite » mar. 15 mars 2016 17:02

Salut,

Une petite description de ma dernière "séance" en rapport avec le sujet.

Petite sortie de snow kite au Semnoz (74), pour ceux qui connaissent par un vent d'ouest-sud ouest (j’étais du coté du bar un peu sur le haut).

Je ridai normalement en 12m² caisson et le vent était assez irrégulier, sans être très fort même dans les claques, neige profonde...
Bref rien de spécial...Une dep est annoncée pour le soir.

Je ride tranquille en direction du Nord et j'ai pris une énorme rafale. Je dirai un bon 25-30kts minimum. Du coup de commence planter les carres, mais impossible de tenir la voile. je parts a l’abattée debout sur les freins. Je pense a larguer mais j'avais déjà fait pas mal de chemin vers le coté téléski et un largage aurait envoyé la voile directe dedans car il était a environ 150-200m sous mon vent. Du coup je fais un down loop (je ne voulais pas passer la voile en haut de fenêtre avec la pente je ne savais pas trop ou j'aurai fini), il fallait que je fasse demi-tour sinon le téléski restait sous mon vent...Bon là c'est sur que j'ai pris chère, sur vitesse et la parte total de contrôle...
A la fin du loop j'ai fini le bord en crantant tout ce que je pouvais, histoire de m'éloigner de ce pt'in de téléski...La piste de ski arrive et comme je ne voulais pas traverser la piste de ski comme ça j'ai largué. Le leach claque la voile se barre...Direction parking et route...

Je récupéré une 12 boudin qui passait...Un gars me dit qu'il y a un kiteux qui c'est fait emporter vers le parking, je lui répond que c'est moi et que j'ai largué... Et je vais cherché ma voile un peu inquiet quand même. J'avais peur de blesser quelqu’un avec la barre.
Bonne surprise la voile et d'un coté de la route, la barre de l'autre, plantée dans les moraines. Les voitures ont vu les lignes et ce sont arrêtées....Cool pas de dommage collatérale, pas de casse de kite.

Bref ca c'est pas très bien passé, j'ai eut un peu de mal a gérer la surpuissance, mais a la fin tout va bien, pas de casse pas de bobo...
Je suis reparti rider, en me tenant bien au fond du spot pour me laisser plus de marge de manœuvre Au cas ou....

Avec plus de marge par rapport au objet sous le vent ça aurait été plus simple, pas besoin d'un downloop pour faire demi tour.

A+

Nono

Bubu38
rang 5
rang 5
Messages : 206
Enregistré le : lun. 13 sept. 2010 11:18

Messagepar Bubu38 » mer. 16 mars 2016 17:01

Salut,

je n'ai pas trop compris pourquoi tu n'as pas largué avant (la 1ère fois que tu y as pensé? Tu as bien un leash d'aile non?
En tout cas, en snowkite, perso, dès que je me sens trop à l'arrache, je réfléchis pas et je largue direct! Surtout si je suis dans de la pente! Je trouve que les rafales sont beaucoup plus dure à gérer que sur l'eau...

sms-kite
rang 7
rang 7
Messages : 583
Enregistré le : mer. 13 oct. 2004 13:48

Messagepar sms-kite » mer. 16 mars 2016 17:18

Salut,

Je suis un vieux rider, j'ai pas vraiment l'instinct du largage tant que j'ai de la place sous le vent, je tiens, je m’accroche.
Mais après je me suis rapidement retrouvé coincé par le téléski et là c'est sur que la voile risquait de partir dedans.
Vu la force du vent et le faite que je n'ai pas de leach handle pass sur mon harnais de snowkite (je suis bien incapable de faire un railley sur la neige en ski), j'étais a peu près sur que le leach allait péter au largage en pleine charge.

J'ai en effet été un peu long a la détente...C'est un vrai maladie des gens qui ont appris tout seul... On largue toujours (trop?) tard. J'ai déjà faillit me taper des gros blocs cailloux sur une bascule de vent en pleine bourre au début de l’hiver.

A+

Nono

Avatar de l’utilisateur
thomas.air
Rang 1000+
Rang 1000+
Messages : 1834
Enregistré le : mer. 29 août 2007 09:33

Messagepar thomas.air » mer. 16 mars 2016 17:20

Tu peux mettre une 5e sur ton caisson, du coup tu tues toute la puissance d'un coup.


Retourner vers « Navigation : pratiques et techniques »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : David Mru et 1 invité