Triste nouvelle sur Marseille

Discussion de comptoir entre amis.

Modérateurs : Aventout, lionel

groswilly
Rang 8
Rang 8
Messages : 986
Enregistré le : lun. 3 mai 2010 21:42

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar groswilly » jeu. 27 déc. 2018 22:11

Il y a un rassemblement demain vendredi à 13h30 sur le spot de Marseille pour rendre un dernier hommage à Tom.
Dress code sombre.

Publicité
Francois 1962
rang 6
rang 6
Messages : 436
Enregistré le : mer. 22 févr. 2017 00:13

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar Francois 1962 » dim. 30 déc. 2018 10:04

lebourdigou a écrit :Pas de kite au delà de 20-25kn?? :twisted: C'est juste n'importe quoi comme idée, ok c'est juste une idée mais elle est stupide :oops: .


Salut,
D abord relis mon post , j ai écris « cela reviendrait à... » ;)
Et pour la définition du PPDC , Wikipedia :!:

Après si tu penses que les accidents mortels au deco se produisent majoritairement où exclusivement sous 20 nds, je pense que tu te trompes.
C est effectivement la conjonction de facteurs, mais la force du vent reste primordiale pour te faire arracher, non .... :roll:

Avatar de l’utilisateur
SYL 44
rang 6
rang 6
Messages : 354
Enregistré le : mer. 26 janv. 2005 09:38

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar SYL 44 » dim. 30 déc. 2018 17:22

Quand je disais faire quelque chose, je ne parlais évidemment pas d'interdire le kite au delà d'une certaine force. Je n'ai d'ailleurs pas non plus pensé à une quelconque réglementation. Je pensais plus à une (r)évolution matérielle dont parlait intelligemment l'un d'entre nous sur le post sur l'accident de Kerhilio, à savoir un mode de largage automatique que l'on activerait au décollage et que l'on désactiverait une fois sur l'eau. Je ne suis pas ingénieur je n'ai aucune idée de la façon dont ça pourrait se matérialiser, mais je trouve que c'est une piste super intéressante. Il y en a surement d'autres.

Mais évidemment ça n'empêchera jamais les accidents, comme en ski, vélo, moto, parapente ou autre...

pascal1234
rang 6
rang 6
Messages : 347
Enregistré le : mar. 1 janv. 2013 10:13

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar pascal1234 » dim. 30 déc. 2018 20:31

"un mode de largage automatique que l'on activerait au décollage et que l'on désactiverait une fois sur l'eau"

excellente idée . qui s 'y colle ?

pura-vida
Rang 1000+
Rang 1000+
Messages : 1856
Enregistré le : ven. 29 oct. 2004 23:59

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar pura-vida » dim. 30 déc. 2018 21:34

SYL 44 a écrit :Quand je disais faire quelque chose, je ne parlais évidemment pas d'interdire le kite au delà d'une certaine force. Je n'ai d'ailleurs pas non plus pensé à une quelconque réglementation. Je pensais plus à une (r)évolution matérielle dont parlait intelligemment l'un d'entre nous sur le post sur l'accident de Kerhilio, à savoir un mode de largage automatique que l'on activerait au décollage et que l'on désactiverait une fois sur l'eau. Je ne suis pas ingénieur je n'ai aucune idée de la façon dont ça pourrait se matérialiser, mais je trouve que c'est une piste super intéressante. Il y en a surement d'autres.

Mais évidemment ça n'empêchera jamais les accidents, comme en ski, vélo, moto, parapente ou autre...


Bonsoir SYL 44,

Je suis septique au sujet de ce type de "sécurité", autant les largueurs manuels et leash je ne reviendrais pas dessus (même si en vague, je me passe de leash d'aile lorsque le spot et peu encombré), autant un système qui viendrait pallier au "manque de vigilance" à la méconnaissance du spot des orientations et conditions accidentogènes me laisse dubitatif, et cela sans tenir compte des accidents provoqués par des Golgoth qui auraient oublié de désactiver leur autolarge et perdraient leur ailes (dans les ailes des autres) en voulant frimer devant une Venusia accrochée à son iphone.

Il y a bien des drapeaux pour les baignades, on pourrait imaginer un radar (au sens graphique Excel) de dangerosité du spot en fonction de l'orientation du vent.

En navigation en fonction de la catégorie du navire (catégorie de construction), il est homologué pour naviguer dans 4, 5, 6 ... 8 beaufort au maximum,
pourquoi ne pas imaginer le même type d'homologation pour les riders. en justifiant d'une aptitude à naviguer et se mettre en sécurité (on oublie les figures de style, sauts, etc. qui ne sont que de l'esthétisme), mais une qualification à estimer la force du vent, l'orientation, les risques, puis à maîtriser son décollage/atterrissage avec assistance ou seul.

Je sais que ce coté approche sécuritaire et réglementation va à l'encontre de la liberté de rider, que nous avons connue au début du kite, mais avec augmentation des riders, de la population sur les spot, et le sentiment d'invulnérabilité apporté par amelioration continue du matériel, il convient à mon sens de rajouter un peu de "réglementation" afin que la connaissance de l'activité rentre dans les bonnes pratiques.

Avatar de l’utilisateur
Aventout
rang 6
rang 6
Messages : 412
Enregistré le : mer. 6 juil. 2005 19:36

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar Aventout » dim. 30 déc. 2018 22:08

Et si on pouvais ne plus se faire arracher au décollage tout simplement ?:o
Ma petite expérience :
J'ai ouvert il y a une 15 aine d'année un micro spot réservé au kite par arrêté municipal, référencé FFVL (avec souvent de belles conditions) sans zone technique (rochers et route très près), départ les pieds dans 40 cm d'eau sur un platier, à ce jour, personne ne s'est encore fait arracher pour terminer dans le camping au dessus.
Chacun prenait son tour et partait du même point, on choisissait (ou pas!) de s'accrocher à la gueuze (pneu bétonné) arrimée au fond, une fois l'aile stabilisée côté mer, largage du bout, waterstart et yalaaa.
Les contraintes :
- être reconnu localement pour ouvrir une zone officielle ( club, membres, mairie, fédé....)
- on ne pourra jamais empêcher le sale con de ne pas s'accrocher ou de partir à l'arrache sans respecter la file.
- compliqué pour les touristes de comprendre et accepter le process, surtout si n'y a personne sur le spot pour renseigner.
- oblige à une permanence les jours de vent pour réguler.
- attendre son tour comme à la sécu.......mais au moins tu ne meurs pas pour ta passion.
A réfléchir et améliorer.
Un jour dans le même registre,je vous parlerai des lignes téléphoniques en bord de route qui vous sauve la vie! ;)

kite76
rang 7
rang 7
Messages : 515
Enregistré le : jeu. 9 juin 2011 20:00

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar kite76 » lun. 31 déc. 2018 09:27

salut,

j'entends les hypothèses de certains d'entre vous qui émettent des idées: de protections individuelles, d'aménagements (protections collectives) ou bien encore de réglementation.
Mais ce n'est plus la foule des beaux jours et les mecs qui rident à cette période sont généralement plutôt aguerris, ils transgressent les règles en connaissance de cause.
Il faut bien reconnaitre que l'on ne peut pas rider où on veut quand on veut sauf à s'exposer, mieux vaut bien analyser les conditions pour choisir son spot quite à faire des bornes.

bon ride

Francois 1962
rang 6
rang 6
Messages : 436
Enregistré le : mer. 22 févr. 2017 00:13

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar Francois 1962 » lun. 31 déc. 2018 09:52

pura-vida a écrit :
SYL 44 a écrit :Quand je disais faire quelque chose, je ne parlais évidemment pas d'interdire le kite au delà d'une certaine force. Je n'ai d'ailleurs pas non plus pensé à une quelconque réglementation. Je pensais plus à une (r)évolution matérielle dont parlait intelligemment l'un d'entre nous sur le post sur l'accident de Kerhilio, à savoir un mode de largage automatique que l'on activerait au décollage et que l'on désactiverait une fois sur l'eau. Je ne suis pas ingénieur je n'ai aucune idée de la façon dont ça pourrait se matérialiser, mais je trouve que c'est une piste super intéressante. Il y en a surement d'autres.

Mais évidemment ça n'empêchera jamais les accidents, comme en ski, vélo, moto, parapente ou autre...


Bonsoir SYL 44,

Je suis septique au sujet de ce type de "sécurité", autant les largueurs manuels et leash je ne reviendrais pas dessus (même si en vague, je me passe de leash d'aile lorsque le spot et peu encombré), autant un système qui viendrait pallier au "manque de vigilance" à la méconnaissance du spot des orientations et conditions accidentogènes me laisse dubitatif, et cela sans tenir compte des accidents provoqués par des Golgoth qui auraient oublié de désactiver leur autolarge et perdraient leur ailes (dans les ailes des autres) en voulant frimer devant une Venusia accrochée à son iphone.

Il y a bien des drapeaux pour les baignades, on pourrait imaginer un radar (au sens graphique Excel) de dangerosité du spot en fonction de l'orientation du vent.

En navigation en fonction de la catégorie du navire (catégorie de construction), il est homologué pour naviguer dans 4, 5, 6 ... 8 beaufort au maximum,
pourquoi ne pas imaginer le même type d'homologation pour les riders. en justifiant d'une aptitude à naviguer et se mettre en sécurité (on oublie les figures de style, sauts, etc. qui ne sont que de l'esthétisme), mais une qualification à estimer la force du vent, l'orientation, les risques, puis à maîtriser son décollage/atterrissage avec assistance ou seul.

Je sais que ce coté approche sécuritaire et réglementation va à l'encontre de la liberté de rider, que nous avons connue au début du kite, mais avec augmentation des riders, de la population sur les spot, et le sentiment d'invulnérabilité apporté par amelioration continue du matériel, il convient à mon sens de rajouter un peu de "réglementation" afin que la connaissance de l'activité rentre dans les bonnes pratiques.


Quand tu vois qu en une semaine on te certifie moniteur de Kite IKO et que tu peux ouvrir une école et enseigner ( hors fR) je reste perplexe quant au sérieux de la « certification » du niveau du kiteur...
après ça n empêchera pas le kiteur certifié niveau 2 d aller rider ( voire même de se tuer :? ) quand les conditions seront à 3.... sa contrainte ,s il se fait un accident, sera par contre de ne plus être assuré....
et une interdiction de naviguer peut être ( qui ne l empêchera peut être pas non plus de rider quand même et de se tuer :roll: )

Sept morts en Kite cette année, mais 11 en parapente/delta pour 22000 licenciés FFVL.
Un mort en sport est tjrs un mort de trop , mais de là à crier au loup à chaque décès...

et quand tu examines les spots en question sur les décès au deco, ce sont souvent des conditions très soutenues, spots petits avec obstacles... ça multiplie le risque.
C est comme en ski quand t envoies un couloir à 45 degrés de 700 m de dénivelé et que tu rates un virage, tu arriveras en bas c est certain. Dans quel état dépendra de ta chance, des cailloux au milieu, de la barre rocheuse, de l avalanche qui te suis , etc...

pura-vida
Rang 1000+
Rang 1000+
Messages : 1856
Enregistré le : ven. 29 oct. 2004 23:59

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar pura-vida » lun. 31 déc. 2018 13:02

Francois 1962 a écrit :
pura-vida a écrit :
SYL 44 a écrit :...
...
...


...
Il y a bien des drapeaux pour les baignades, on pourrait imaginer un radar (au sens graphique Excel) de dangerosité du spot en fonction de l'orientation du vent.
...
...

Je sais que ce coté approche sécuritaire et réglementation va à l'encontre de la liberté de rider, que nous avons connue au début du kite, mais avec augmentation des riders, de la population sur les spot, et le sentiment d'invulnérabilité apporté par amelioration continue du matériel, il convient à mon sens de rajouter un peu de "réglementation" afin que la connaissance de l'activité rentre dans les bonnes pratiques.

...
Sept morts en Kite cette année, mais 11 en parapente/delta pour 22000 licenciés FFVL.
Un mort en sport est tjrs un mort de trop , mais de là à crier au loup à chaque décès...

et quand tu examines les spots en question sur les décès au deco, ce sont souvent des conditions très soutenues, spots petits avec obstacles... ça multiplie le risque.
C est comme en ski quand t envoies un couloir à 45 degrés de 700 m de dénivelé et que tu rates un virage, tu arriveras en bas c est certain. Dans quel état dépendra de ta chance, des cailloux au milieu, de la barre rocheuse, de l avalanche qui te suis , etc...


Je suis d'accord avec toi, 1 mort est toujours un mort de trop, je suis partiellement aussi d'accord avec kite76 lorsqu'il dit que les riders hors saison sont plus aguéris que les batifoleurs estivaux et agissent en connaissance des risques
kite76 a écrit :...
Mais ce n'est plus la foule des beaux jours et les mecs qui rident à cette période sont généralement plutôt aguerris, ils transgressent les règles en connaissance de cause.
Il faut bien reconnaître que l'on ne peut pas rider où on veut quand on veut sauf à s'exposer, mieux vaut bien analyser les conditions pour choisir son spot quite à faire des bornes.
bon ride


Cependant, disposer sur les spots d'une signalétique nous informant de la navigabilité (ou dangerosité à naviguer) en fonction de l'orientation du vent serait surement un plus. l'administration sait bien coller les panneaux d'interdictions en tout genres, ils (affaires maritimes, maires, prefectures, ministère des sports) pourraient aussi faire du préventif, surtout qu'en cas d'accident ils pourraient très bien dire:" On vous avait prévenu, sous cette orientation ou force de vent la zone est dangereuse et la pratique est à vos risques et périls ou interdite...


fait en 5 minutes avec des valeurs fictives en imaginant un spot à coté d'une route ou d'un parking,

dangerosité.PNG
exemple simpliste de signalétique
dangerosité.PNG (91.3 Kio) Vu 189 fois

otaket49
rang 6
rang 6
Messages : 400
Enregistré le : mar. 13 oct. 2015 01:01

Re: Triste nouvelle sur Marseille

Messagepar otaket49 » lun. 31 déc. 2018 13:55

perso je ne comprends pas ta signalétique, pourtant indiquée comme simpliste...
tu peux faire mieux je pense :mrgreen:


Retourner vers « Le bar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités